The queen’s gambit : échecs et art

Nous ne sommes pas les seuls à nous être passionnés pour les échecs après avoir regardé The Queen’s Gambit : beaucoup d’artistes contemporains (et pas contemporains du tout) se sont intéressés à ce jeu de stratégie à la symbolique toute particulière.

Au menu de cette vidéo : des miniatures médiévales, une peintresse de la Renaissance badass, une maison de poupée, la guerre, des « Fluxchess » et Netflix, bien évidemment

BIBLIOGRAPHIE

BARTIER Mathilde, « Takako Saito ou l’art ludique », Aware Women Artists, 2019
BIANCHI Pamela, « La solidification du vide de Rachel Whiteread : l’invisible se matérialise », Marges, n°18, 2014, p. 38-50
LISTA Giovanni, « Art, jeu d’échecs et échiquier », Ligeia, n° 169-172, 2019/1, p. 3-6
ROCCO Franco, « Léonard et Luca Pacioli : l’Évidence », Copyrighted Material, 2015
« Women House », catalogue d’exposition, Monnaie de Paris, 2017
« Takako Saito », catalogue d’exposition, CAPC, Bordeaux, 2019
« Rachel Whiteread », notice sur le site de la galerie Gagosian
« Takako Saito », notice sur le site de la Fondation du Doute